[Dossier] Bien débuter en pilotage

Reprise du dossier créé par @Patoche sur l’ancien forum…

Bien qu’il soit le moment le plus attendu, le décollage d’un avion RC n’est pas à prendre à la va-vite. En effet, ce dossier n’as pas pour but de vous faire voler de vos propres ailes avant l’heure, mais fait plutôt office d’un aide mémoire le jour où vous serez « lâché » et qu’aucun moniteur ne sera là pour vous dire quoi faire.

Avant de pousser le manche des gaz, il y a toute une procédure de démarrage et surtout de vérifications à apporter.

Avec l’expérience, chacun vient à se faire sa propre procédure de démarrage, cependant voici celle que l’on rencontre le plus souvent :

Décollage :

• Immobiliser l’avion pour éviter qu’il n’avance après le démarrage. Pour cela l’idéal c’est l’utilisation d’une table de démarrage.
• Mettre radio et votre modèle sous tension.
• Démarrer votre moteur en appliquant toutes les règles de sécurité
• Portez ou faites porter votre modèle au minimum jusqu’à l’entrée du taxiway.
• Tenez le et mettez les gaz à fond pour vérifier la « pointe »
• Vérifier à l’aide de la radio que toutes les commandes fonctionnent, qu’elles correspondent bien au manche que vous bougez et qu’elles s’actionnent dans le bon sens.
• Amenez votre avion jusqu’à la piste ou faites le rouler.
• Mettez le face au vent (obligatoire pour un bon décollage) et dans l’axe de piste.
• Si un autre pilote est déjà en vol, demandez si vous pouvez entrer sur la piste pour décoller.
• Faites un point fixe, comme précédemment, il s’agit de mettre les gaz à fond en tenant la machine pour dégorger le moteur.
• Vérifiez que personne n’est en bout de piste ou gène le décollage de votre avion et annoncez votre décollage !
• Décollez.

En vol :

Une fois que vous aurez rejoint les airs, les règles de sécurité ne sont pas pour autant terminées :

• L’avion ne doit pas passer derrière vous, il doit rester devant. Fixez vous votre épaule comme axe limite à ne pas dépasser
• Ne volez pas au dessus des personnes, ni du parc avion !
• Ne vous positionnez pas sur la piste pour voler, décalez vous en bordure de celle-ci. Des « carrés-pilotes » sont souvent présents sur les terrains
• Ne faites pas piquer votre appareil en direction des autres pilotes ou personnes présentes.
• Gardez une marge de sécurité entre les autres appareils si vous êtes plusieurs en vol.
• Ne volez pas au dessus des habitations (respecter les zones de vols propres à chaque club)
• Annoncez votre intention d’atterrir aux autres pilotes si vous êtes plusieurs en vol.

Retour au sol :

Une fois votre appareil posé :

• N’éteignez pas votre radio si votre moteur est toujours en marche. Stoppez-le soit en baissant le trim des gaz, soit en utilisant un interrupteur de la radio dédié à la coupure moteur.
• Stoppez votre moteur
• Éteindre la réception sur l’avion
• Éteindre la radio
• Ramener l’avion vers le parc moteur coupé


Pilotage : des exercices pratiques

Suivant les moniteurs, les techniques d’apprentissage au vol d’un avion RC peuvent différer, voici donc quelques exercices pratiques qui vous permettront de vous entrainer à affiner votre pilotage et votre précision même après avoir été lâché.

N.B : Tous les exercices cités en dessous sont réalisés en simulant un vent venant de la droite.

Le décollage :

Pour pouvoir effectuer les exercices suivants, vous l’aurez compris, il faut avant tout décoller !

Lors de la mise des gaz, il se peut que l’appareil fasse un écart sur la piste et qu’il ne soit plus dans l’axe pour décoller, afin de contrer ce phénomène, il vous faudra utiliser la dérive dans le sens contraire de l’embardé, cet exercice peut aussi s’avérer utile lorsqu’il y a du vent de travers.

Le but de cet exercice est :
• De rester bien dans l’axe de la piste pour décoller
• De doser efficacement à la dérive
• D’éviter les zig-zig sur la piste.

Le rectangle :

Il consiste en un tour de piste sans atterrissage. Vous décollerez et effectuerez un vol avec des virages à 90 degrés à gauche ou à droite (en fonction de votre sens de décollage) le but est :

• De faire ces virages sans changement d’altitude
• D’effectuer les virages le plus précisément possible sans changement de cap en ligne droite.

D’éviter de passer au dessus de la piste dans la phase finale du rectangle, passez plus loin de manière à bien voir votre appareil

image036

Le huit :

Cet exercice à pour but de faire voler l’avion dans des virages successifs et opposés. De cette manière, et lorsque vous maitriserez bien cette exercice, vous pourrez évoluer dans la zone de vol à votre guise en enchainant les virages gauche-droite.

Le but est de :
• Ne pas perdre d’altitude dans les virages
• De former des huit corrects
• De ne pas passer au dessus de la piste
• De corriger le cap le moins possible entre les deux virages. (Ce qui inclus de s’appliquer à trouver le bon cap à chaque sortie de virage.)

image038

Le rectangle avec verticale piste :

Cet exercice vous permettra de faire une approche dans les règles de l’art. Dans un premier temps, passez vertical de la piste à une altitude que vous estimerez raisonnable. Dès que vous vous sentirez à l’aise, réduisez votre altitude à chaque tour tout en continuant l’exercice.

Le but est de :
• Passez vertical de la piste et la remontée entièrement sans déborder sur la gauche ou la droite
• De garder une altitude constante à chaque tour de piste
• De ne pas se poser !

image040

Le touch and go :

Le touch and go est une manœuvre qui consiste à se poser sur la piste puis remettre les gaz pour redécoller dans la foulée, il fait partie des premiers entrainements en vue de l’atterrissage complet.

Le but est de :
• Choisir une altitude convenable en vue d’une approche vers la piste
• Choisir une vitesse convenable en vue de cette même approche

Toucher les roues complètement au sol et rouler quelques mètres (Pas de simple rebond.)

image042

Petits conseils :

Ne confondez pas vitesse et précipitation, si votre appareil est dans l’axe de piste mais qu’il n’est pas dans une situation optimale d’approche (trop haut, trop vite etc.), n’hésitez pas, remettez les gaz et représentez vous, rien ne presse !

Pour une bonne approche, il vous faut la bonne vitesse et la bonne altitude, il se peut que certains avions soit rapide de nature, si c’est le cas, réduisez les gaz avant le dernier virage, cela aura pour effet de casser la vitesse.

Lorsque vous serez dans l’axe de piste à la bonne vitesse, ne croyez pas que raser le sol vous permettra de rejoindre le plancher des vaches plus facilement, au contraire, vous risquez de faire des corrections à la profondeur inutile ( un coup vous serez trop bas, un coup trop haut).

Dès la sortie du dernier virage, réduisez les gaz, juste assez pour faire ronronner le moteur, et laisser descendre la machine en la tenant légèrement à cabrer à l’aide de la profondeur. Si vous vous rendez compte que vous êtes trop haut, relâchez un peu la profondeur et réduisez les gaz, si vous êtes trop bas, garder l’action à cabrer mais rajouter un peu de gaz pour rejoindre la piste.

Des que vous aurez dépassé la piste de quelques mètres et que vous serez prêt du sol, réduisez complètement les gaz, tirez légèrement à la profondeur de manière à relever le nez de l’appareil et posez vous, on appelle cela l’arrondi . Lorsque votre avion aura parcouru 4 ou 5 mètres au sol, remettez les gaz et redécoller.

Un dernier conseil, n’hésitez pas à partir de loin lors de votre approche, cela vous permettra de corriger plus facilement vos écarts et de ne pas être pressé par le temps.

L’atterrissage :

Le principe est le même que le touch and go sauf que cette fois, on s’arrête !