Beechcraft D17 Staggerwing 1932

Voici le Kit du « Staggerwing » de marque « Simprop » en cours d’assemblage avec à chaque étape beaucoup de modifications à faire voir même des oublis à combler, entre autres, manque de fixations d’ailes sur le fuselage, absence de fourreau et de clé d’aile, fixations de trains rentrants inadaptés, puits et supports de servos dans les ailes inexistants, platine support réservoir, pilote, servo direction et électronique à faire et à ajuster en fonction des méandres intérieurs du fuselage. Tout à l’avenant et je ne vous parle pas des pièces arrivées sans peinture juste avec l’apprêt; haubans, capot moteur alors que celles-ci le sont sur les photos de présentation. Accastillage incomplet et la liste est longue… A la réception du kit, compte tenu du volume important du carton, les frais retour à ma charge par un transporteur étaient trop conséquents et il a fallu batailler dur avec le fournisseur pour avoir un chèque de sa part qui soit à la hauteur de ces manquements
Plutôt que de polluer le post de l’Aéromax de Jean Paul et je me suis dis que je pourrais créer celui-ci afin de mettre quelques photos au fur et à mesure de l’avancement des travaux.
Un photo de l’appareil « grandeur »:

3bc680635c1d5cc54ed35fedfa2db983--pictures-photos

Les premières photos du kit ont déjà été vues:

Moteur, platine support électronique , support réservoir et servo de direction installés
Montants de parebrise et vitres latérales faits et collés

IMGP5363

Découpe des passages des trains rentrants dans la platine sous le fuselage ainsi que l’agrandissement du passage de ceux-ci sur les bords du fuselage

IMGP5366

Création d’une trappe et fabrication d’un chassis pour roue arrière directrice

IMGP5372

Création d’une commande de roue arrière de direction façon « Gégé »

IMGP5408

Implantation du servo de direction dans le pied de dérive. Déplacement des servos de profondeur à l’arrière du fuselage afin d’optimiser le CG (ou le Gégé)

IMGP5375

fabrication des trappes et supports de servos d’ailerons, création des passages de fourreaux de clé d’aile, découpes et mise en place des tasseaux de supports de trains rentrants.

IMGP5407
IMGP5410
IMGP5418

Perçage et mise en place du fourreau carbone du fuselage

IMGP5421

Montage à blanc des ailes basses sur le fuselage afin de voir si tout ce petit monde se présente comme il faut

IMGP5426

J’attends de trouver une clé d’aile déconfinée afin de coller tout çà

Et pour clôturer le vendredi après-midi mise en place d’entretoises (petits tubes d’aluminium) afin d’éviter le tassement des l’ailes lors de la fixation des haubans

IMGP5427

La suite au prochain numéro

1 J'aime

Super reportage photo ! J’adore l’originalité d’un tel modèle
C’est quoi deja ta clef d’aile dont tu as besoin ?

Merci Patoche
Les fourreaux font en dimensions intérieures 18mm de diamètre. La longueur de la clé d’aile est de 65cm.
A moins d’être passé à côté, je ne crois pas en avoir vu sur les sites de nos fournisseurs habituels

Ceci peut etre ?
https://www.commentfer.fr/1870-tube-acier-rond-diametre-18.html?bt_product_attribute=3361&utm_source=google&utm_medium=cpc&gclid=CjwKCAjw1cX0BRBmEiwAy9tKHuVzQ7MJpORTCpdR0uFZYPs_ONwnMClUG6XjgPh4zYoocNDE4Cd11xoCxH8QAvD_BwE#/25-longueur_en_metre-1

Ou celui ci que j’ai déjà acheté je ne sais plus pour quel avion : https://www.bricodepot.fr/catalogue/tube-rond-18mm-chrome-1m50/prod42139/

Le tube Bricodepot conviendrait bien
Merci Denis

Quand j’en serai à ce stade, il va falloir que j’étudie et réalise les tirants de trains rentrants.
Sur les magnifiques kits du début des années 2000, la marque Top Flite avait fait fabriquer les trains ci-dessous de marque Robart qui valaient la peau du cul. En plus du train principal, la roulette de queue était escamotable comme sur le grandeur, photo et vidéo ci-dessous

Superbe avion, Yvon. Te voilà fin prêt pour construire le Bugatti.
JP

Nous verrons Jean-Paul
Il y a tout de même une différence entre construire et faire du « pétassou » sur un avion déjà préconstruit

J’avance tout doux ces derniers jours
Mon quotidien quand je passe à une nouvelle étape d’assemblage d’éléments de l’avion comme je l’ai dit au tout début du post c’est:
" A ben merde là aussi ils n’ont rien prévu ces enfoirés ?"
ou dans le meilleur des cas c’est:
" Oh surprise ! ils ont fait le nécessaire"
suivi de:
« Merde, il manque les fournitures prévues dans le kit et référencées sur la notice »
Donc entre hier et aujourd’hui je me suis attelé à l’installation des chapes et commandes d’ailerons bas et des renvois de commandes ailerons bas ailerons haut. Là peu de surprise si ce n’est un accastillage merdique que j’ai remplacé par du matériel un peu plus sérieux;

Autre étape les haubans.
Là c’est du style « A ben merde… ». Pas de fixation prévu sur les têtes et pieds de ces derniers.
Le fabricant du kit dans sa grande mansuétude, a tout de même effectué les perçages d’ailes dans lesquels j’avais enfiché des entretoises comme vu précédemment. Qu’il en soit ici remercier…
Je me suis donc attelé à noyer des écrous de diamètre 3mm dans les têtes et les pieds

IMGP5436
IMGP5440

Les fixations ailes basses ayant été résolues les jours précédents, pour les ailes hautes, j’ai opté pour un écrou prisonnier sur un téton collé dans la première nervure de l’aile qui vient en contact avec le fuselage. Une fois effectué le passage du téton dans le fuselage il ne me reste plus qu’a percer un trou dans le fuselage afin de pouvoir faire passer la vis torx de 3mm qui verrouille l’aile sur le fuselage
Les 2 photos ci-dessous vous permettent de visualiser la chose sus dite:

IMGP5437

IMGP5438

Dernière chose, j’ai effectué, dans un carton un découpe grossière d’habillage de train rentrant pour voir ce qu’il en est

Merci Yvon pour la suite de ce reportage, et puis ce rouge accroche bien la lunière, on a envie de regarder les photos :slightly_smiling_face:
J’ai quand même l’impression que qd tu auras résolu tout ce merdier, la construction du Bugatti ne sera qu’une formalité et beaucoup de plaisir :heart_eyes: :heart_eyes:

Un roman photo !!

Gégé, formalité le Bugatti P100…?
D’après mon moniteur la construction du fuselage n’est pas piqué des vers (ou des verres, je ne sais plus) une photo de l’engin:

Et les karmans, je préfère ne pas en parler, rien que d’y penser, j’ai des démangeaisons
Maman!!! Pourquoi j’ai brûlé les étapes, j’aurais dû commencer par du dépron.

Ah, mais tu as fini par commander le kit ?

Nous avons même reçu le kit Jean-Paul et moi-même. Pour l’instant ils restent dans leur emballage respectif.
L’animal (c’est Jean Paul) a réussi par me convaincre et me voilà embarqué dans ce projet, car "C’est notre projet !!!. Merde quelqu’un déteint sur moi
P.S. La photo ci-dessus est celle trouvée sur un forum de construction.

Bonjour à Tous
J’avance toujours par petites touches car comme pas mal d’entre vous je suis en manque de quelques fournitures pour finaliser certes étapes de l’assemblage du kit et notamment la clé d’aile (bricodépôt/Denis)
Quelques photos sur des agencements faits ces derniers temps.
-Ici l’installation et le passage de fils de masse et + de l’allumage embarqué du Magnum 120

IMGP5449

-Là le montage de la valve de remplissage Dubro sur la cloison pare-feu/couple moteur

IMGP5451

-Ou encore, en attendant le bois ad’hoc une nouvelle ébauche dans un morceau de balsa qui trainait par là d’un cache jambe de train qui se rapproche de la forme du « grandeur »

IMGP5446

Souhaitant supprimer le silencieux d’échappement inesthétique, je me suis retourné vers Denis pour lui demander son avis sur le l’installation d’un téton de surpression du réservoir de carburant sur le tube d’échappement. Il m’a été répondu à juste titre que la durit de surpression sous l’effet de la chaleur, avait de gros risque de se détériorer et de ne plus assurer sa fonction. Il m’a suggéré de mettre la durit en regard du flux d’air de l’hélice, à voir.
Autre solution, je pensais faire braser un petit tube plus long sur le tube d’échappement afin de disperser la chaleur et repiquer la durit de surpression comme cela se fait sur certains échappements de moteur Saïto…
Si vous avez des idées, je suis preneur

Superbe reportage Yvon et beau boulot.
Dès qu’il sera terminé, se sera une belle machine :sunglasses: :sunglasses:
A +
Henri

Christian Lemonnier qui a construit un tas d’avions qui volaient fort bien n’a jamais monté une pressu sur une prise d’échappement.
Il m’avait expliqué que l’avantage de la pressurisation dynamique, c’est que c’est le vent relatif de l’hélice, mais aussi de l’avancement de l’avion qui pressurise le réservoir, donc moteur au ralenti, mais avion avec de la vitesse (cas d’un piqué) la reprise serait meilleure et le carburant reste propre. En tout cas, en essayant le saturno que j’avais réparé, j’ai été surpris de voir le réservoir se gonfler à l’accélération comme avec une pressu classique.
Ci-dessous une photo du montage sur le Saturno :

Je me rappelle le petit OS20 4temps qui avait un petit entonnoir en guise de pressu, placé derrière l’hélice… C’était mignon !

Merci pour les renseignements et photos, je vais certainement m’orienter vers cette solution.
Hier comme dab j’ai passé un peu de temps sur l’avion afin de m’occuper de la mise en place du capot moteur.
A cette fin, j’ai collé sur la cloison moteur 4 plots en pin afin de pouvoir fixer ce dernier. Petite surprise, au final il a fallu que je rajoute une épaisseur de bois supplémentaire sur les plots. Le diamètre du capot est plus grand que celui du fuselage ce qui est le cas sur le grandeur.
Avantage, un meilleur refroidissement du compartiment moteur, inconvénient, projection d’huile sur le fuselage et verrière.
ci-dessous rajout d’une épaisseur de bois sur chaque plot:

IMGP5454

Mise en place du capot moteur pour essai:

IMGP5460

Depuis un petit moment et lors du calage moteur/support moteur afin du donner piqueur et anti-couple j’ai le sentiment que le calage original de la cloison pare-feu est inversée…l’avion mis à l’horizontale il me semble ne pas avoir beaucoup de piqueur. Je suis peut-être trahi par ma vue. Prochainement, je ferai appel au fiston, lui qui a la vista.

IMGP5459

Original en vol ou l’on voit clairement l’angle piqueur

A suivre…

Un avion RC ne vole pas comme un grandeur. Donc le piqueur c’est difficile de comparer les piqueurs. Perso j’en mettrais légèrement, mais pas autant de que sur l’image que tu as postée. A corriger après quelques vols je pense…