Construction space walker

Je viens de commencer la construction d’un space walker kit bois de DW hobby. Pas de plan dans la boite mais une notice plutôt succincte sous forme d’un schéma d’assemblage, néanmoins toutes les pièces sont repérées et c’est assez bien présenté. En revanche aucune indication sur le montage et le positionnement des servos ni d’ailleurs d’aucun accessoire.
A noter le système d’assemblage par « tenons et mortaises est bien fait » et très efficace question rigidité et alignement.
Voici une photo d’un premier tronçon de la structure du fuselage fini collé.

3 J'aimes

Bravo Paul, ça fera une bonne base avant le Seafury !!

Super travail Paul.
Avec Roby toi et moi nous voilà bientôt avec 3 Spacewalker dans le club

:clap: :clap: :clap:bravo

Super Paul :+1: :+1:

Les pièces semblent bien découpées au laser. le collage est propre :smiley:
Même si il n’y a pas de plan, tu devrais t’en sortir. La notice de montage semble indiquer des vue 3D plutôt parlante.
Pour les servos, tu pourra les placer et les adapter dans l’aile face aux ailerons.
Voici le positionnement de mes servos d’ailerons sur l’aile :
Mon aile mesure 1,60 M
l’aileron mesure 33 cm de long et le guignol est positionné à 8.5 cm du bord.
En reprenant l’échelle de ton space walker, tu fera le ratio pour positionner ton guignol si cela n’est pas indiqué dans ta notice de montage.


Le systeme est très courant : le servo est positionné sur une platine en bois avec deux supports en bois dur ou le servo est vissé dessus tête en bas. Les 4 vis maintiennent la trappe en place.

En regardant les photos, je m’aperçoit que l’écrou du domino pour la fixation de la corde à piano s’est fait la malle :fearful: sur le guignol d’aileron. Je vais donc en mettre un autre et un petit coup de frein filet ne sera pas de trop. ça m’évitera de perdre le control d’un aileron en vol :sob:

Salut Paul,

Maintenant tu te lance…c’est cool :+1:
Tu vas y arriver sans problèmes, c’est juste une question de temps et de patience.
A +
Henri :sunglasses:

La structure du fuselage étant sinon terminée du moins suffisamment avancée pour que je puisse passer à l’empennage. Et là je commence à me gratter la tête car tout ces petits bouts à coller je me demande si ça va tenir !
De plus il va me falloir chanfreiner le bord de fuite du stabilisateur et le bord d’attaque de la gouverne de profondeur. Je pense que je dois réaliser cela au milieu de façon à avoir un chanfrein haut et un chanfrein bas.
Donc si vous avez des astuces ou conseils je suis preneur, merci d’avance

Le parle d’un chanfrein, ou de juste arrondir les bords ?

Les deux. Pour arrondir les bords et sur le conseil de Roby j’ai tracé une ligne au milieu du profil et j’ai essayé d’arrondir au plus symétrique avec une cale à poncer, j’ai fait pareil au niveau de l’articulation jusqu’à avoir un débattement supérieur à 45°.
Je me propose de faire pareil pour la profondeur et les ailerons (avec les charnières au milieu du profil).
Je n’ai pas collé les charnières car il me semble qu’il vaut mieux entoiler d’abord ??
Les charnières fournies sont en « plastique » de 4/10 de mm, ça se colle avec de la ciano liquide ??

C’est très bien comme ça, oui. Pareil pour les ailerons et la prof,mais pas besoin d’aller jusqu’à 45°pour eux par contre :blush:
Comme tu l’as dit, les charnières c’est a la fin une fois que tu auras entoilé. Ce genre de charnières je les colle a la blanche et surtout il faut les sécuriser en perçant de part en part pour y glisser une épingle ou un morceau de cure-dents:
charniere_goupillee

Merci Patoche.

Patoche a tout dit
Une précision tout de même, comme nous sommes en guerre, les produits se font rares.
Donc tu te cures les dents dans un premier temps et ensuite tu sécurises les charnières

Voilà, et en plus ça colle mieux

Un coup d’huile tournesol sur les chanieres pour éviter que la colle s’y mets dessus…

Merci vincentimes pour ce tuyau, je m’en souviendrai car effectivement c’est un bon truc. Mais là les charnières fournies dans le kit sont des charnières en plastique sans axes, je crois que la matière en fait c’est du « textile non tissé » mais j’en suis pas sûr.

Oui je sais Henri je te réponds un peu tardivement mais il me vient d’un coup une réflexion de mon premier et regretté patron, il disait toujours:
« avec du temps et de la patience un âne arriverai à en…ler une mouche » :blush:

Pour les charnières en textile, ce qui marche bien (et ça a duré plus de 10 ans sur mon Imagine 50) c’est de rentrer les charnières, rapprocher la gouverne au plus près, puis l’incliner sur son inclinaison maximale.
Ensuite, mettre quelques gouttes de cyano fluide sur la pliure de la charnière entre la gouverne et la partie fixe , elle va pénétrer par capillarité et faire un collage solide.
Les sécuriser ensuite avec un cure dent est une bonne précaution… Même si je le fais rarement :yum:

Merci Denis, mais je mets genoux en terre devant vous tous vétérans, capables de garder vos appareils des dizaines d’années !!!
Moi à chaque fois que je me remets à l’ouvrage je fais une prière pour pas que je le mette au tapis au premier vol !!
Le bonjour à Fagber.

Il est sympa ce fuselage avec cette belle dérive :+1:
Effectivement, les charnières, tu peux les positionner à blanc mais il faut les coller en dernier après l’entoilage. Tu éviteras de te casser le bonnet à entoiler autour des charnières et faire tout un tas de découpes.

Tu le mettras au tapis, tu répareras, tu re-voleras, tu re-casseras… Demandes à Gégé, il s’éclate toujours autant (mais il s’amuse quand même) ! :grin: